Tôlerie Magazine Blog

Les lycéens interrogent les professionnels de l’industrie

  • Fév 17 / 2016
Lyceens
INFO AU QUOTIDIEN

Les lycéens interrogent les professionnels de l’industrie

Dans le cadre de la Semaine de l’industrie, La Fabrique de l’industrie organise, en partenariat avec la Cité des sciences et de l’industrie, une table-ronde interactive entre lycéens et industriels.
En présence de Louis Gallois, co-président de La Fabrique, les lycéens auront la parole face à des professionnels de l’industrie de grands groupes emblématiques :

  • Stéphane Joly, directeur technique Europe L’Oréal
  • Karine Frutoso, responsable emploi chez Airbus
  • Marine Brochard, apprentie devenue ingénieure chez Safran-Snecma

Au-delà des enquêtes portant sur l’attractivité du secteur, cet échange est une occasion de découvrir comment les jeunes perçoivent l’industrie et leurs interrogations.
Les représentants d’entreprises, choisis pour leur forte expérience du terrain, échangeront avec les élèves sur les questions suivantes : qu’est-ce que l’activité industrielle ? Quels sont les métiers les plus porteurs ? Quelles formations privilégier ? Quelles sont les opportunités offertes par le secteur ?

La séance sera retransmise en direct en visio-conférence sur l’ensemble du territoire national au réseau de la Cité des métiers. Les élèves qui n’auront pas pu se déplacer pourront poser leurs questions grâce au chat animé par JobIRL.

Pour vous inscrire : cliquez ici.

FOCUS : Les difficultés de recrutement dans l’industrie
Les métiers industriels et les formations qui y conduisent restent victimes en France d’une image sous-valorisée : Les préjugés concernant l’industrie restent tenaces selon un sondage Ifop et Lilly Institut : les 18-25 ans leur associent principalement des mots tels que « travail à la chaîne » (85%), « pénibilité » (81%) ou encore « saleté » (55%). Toutefois, lorsque l’on interroge les lycéens en série scientifique et technologique, l’image de l’industrie tend à s’améliorer avec 74% de « bonnes opinions » selon une étude d’Opinion Way.

Les représentations négatives du secteur industriel jouent sur la désaffection de ces filières : selon l’Education nationale, le nombre d’élèves en lycées professionnels inscrits dans une spécialité menant à l’industrie a baissé de 3,7 % entre 2006 et 2013. De même, en dépit des campagnes de communication successives menées par les pouvoirs publics, les signatures de contrats d’apprentissage ont reculé de 2,7% en 2014.

Dans ce contexte, les entreprises industrielles déplorent d’importantes difficultés à pourvoir les postes qu’elles ouvrent. Les tensions les plus importantes se concentrent sur les métiers aux savoir-faire pointus. Il s’agit de postes qui exigent une formation technique solide mais qui n’attirent pas les jeunes car ils renvoient trop souvent à une image désuète de l’industrie (régleurs, chaudronniers, soudeurs, etc.). En parallèle, 40% des 11 000 projets de recrutement d’ingénieurs dans l’industrie sont jugés difficiles (source : enquête BMO 2015 de Pôle Emploi).

 

Le partage c'est la vie !