élargit son offre

« Les sous-traitants débarquent sur Tolexpo ! ». Tel est le titre intrigant autant que surprenant du dernier communiqué de presse des organisateurs du salon dédié au secteur de la tôlerie qui, depuis plus de 10 ans, est traditionnellement adossé au salon Midest. Mais voilà que cette année Midest aura lieu à d’autres dates ! Une catastrophe ? Non, une opportunité pour Tolexpo : devenir la manifestation consacrée à toute la filière du travail de la tôle, du tube et des profilés.

En y intégrant les sous-traitants, mais également un large panel d’acteurs connexes comme les fournisseurs de matière première ou les professionnels du traitement de surface et de la peinture, les organisateurs de Tolexpo ont pour objectif de réunir sur un même lieu et dans une même unité de temps, tous les protagonistes de la profession, offreurs comme utilisateurs, afin de conserver la synergie évidente qui existe entre les deux domaines. Les secteurs de sous-traitance concernés sont vastes, allant de la tôlerie fine à la chaudronnerie lourde, en passant par la construction métallique, le découpage-emboutissage, la découpe à façon…, sans oublier les entreprises proposant des services dans l’outillage, la maintenance de presse… Un positionnement qui fait de Tolexpo le seul événement en France entièrement dédié au travail des métaux en feuilles et en bobines, des tubes et des profilés, qui se tiendra du 21 au 24 novembre 2017 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte.

Le rendez-vous de la tôlerie en France

L’exposition couvrira ainsi l’intégralité des aspects en faisant de Tolexpo, toutes proportions gardées, un mini EuroBlech sur notre territoire, en réunissant toute l’industrie du travail de la tôle, du tube et des profilés. En effet, toute la filière sera donc représentée, des matières premières aux équipements, en passant par les spécialistes du travail à façon, jusqu’aux dernières technologies de réalisations 3D et bien entendu, avec en toile de fond, les technologies qui soustendent l’Industrie du Futur, les approches de production dites « smart », mais de manière concrète au travers des solutions proposées dès aujourd’hui par les constructeurs. Un positionnement résolument objectif de la part des organisateurs qui sont convaincus que c’est l’industrie d’aujourd’hui qui porte en elle le germe des usines de demain, et que ce sont des technologies disponibles que viennent chercher les visiteurs et non celles qui aurons du sens dans 10 ou 15 ans. « La priorité des chefs d’entreprise d’aujourd’hui est de vendre et/ou acheter des produits et services en adéquation avec leurs besoins immédiats », précise Marc Bazin, Directeur du salon Tolexpo. « Avant de penser au futur, ils doivent trouver des réponses à leurs problématiques de recrutement de personnel pour tout simplement faire fonctionner leurs usines. La question de la formation professionnelle restant encore et toujours la plus... Lire la suite