La découpe laser « sans limite »

Le constructeur Italien Dalcos vient de construire, pour un premier client aux Etats-Unis, une version plus large de son centre de découpe laser LXN 1000 à partir de bobines. Avec une largeur utile de 1.500 mm, cet équipement - baptisé fort logiquement LXN 1500 - inscrit ce type de machine dans une logique de production différente, mais dans le même format que les équipements classiques en termes de largeur, avec en prime une souplesse extrême en termes de longueur de pièces usinables.


C’est la force de ce système de découpe qui n’est pas basé sur l’utilisation de flans préalablement débités dans un format standard : il ne connaît pas de limites en termes de taille de pièces au-delà de la largeur et de la longueur de la bobine. Il est ainsi aujourd’hui parfaitement substituable à un laser de 1.500 x 3.000 mm en offrant la possibilité d’adapter la largeur de la bobine aux besoins exacts dictés par les pièces à réaliser, tout en optimisant également leur placement dans la longueur. En fait, la zone de travail à proprement parler de la LXN 1500 est de 1.500 x 2.500 mm. C’est sur cette surface que la machine, dotée d’une source fibre de 3 kW dans la configuration présentée, permet d’usiner les pièces, que se soit en imbrication ou en panoplie. Cependant, pour les éléments qui dépassent ce format, le constructeur a prévu un dispositif de vision HD permettant d’assurer un ou plusieurs repositionnements et ainsi réaliser autant de reprises d’usinage que nécessaire, sans perte de précision liée au déplacement de la matière.

Une flexibilité maximale

Les caractéristiques que nous venons d’énoncer confirment la nouvelle approche de production induite par ce type d’équipement. « Pour tirer profit d’une machine telle que la LXN 1500, il est indispensable de repenser la manière de produire les pièces différemment », nous confie Andrea Dallan, P-dg de l’entreprise Dalcos. « Une nouvelle approche que nous soumettons bien sûr à nos clients habitués à travailler sur des lignes de poinçonnage et de profilage, mais également à des utilisateurs de machines de poinçonnage et de découpe laser plus classiques à partir de feuilles ». C’est un point important, car la production de pièces découpées au laser dans une bobine apporte des réponses à des problématiques que rencontrent ces deux types d’utilisateurs. En effet, le poinçonnage des pièces à partir de bobine a bien entendu des limites en termes de formes de découpe et de contours réalisables. Dans ce contexte, le laser, en complément ou en remplacement du poinçonnage, élargit considérablement le champ des possibles en ce qui concerne la complexification des pièces... Lire la suite