Organisation exemplaire autour du système d’information

Certaines entreprises parlent d’agilité depuis quelques années en expliquant qu’il s’agit du stade ultime de l’organisation industrielle et le dernier maillon de la chaîne de la performance. Chez DFSA, une PME installée en Suisse Romande, voilà plus de 20 ans que tout le monde contribue à la mise en place de l’agilité de production, même si Daniel Fracheboud, P-dg de l’entreprise, n’emploie pas le terme.


Ce qui étonne en premier lieu lorsque l’on visite DFSA, c’est la grande diversité des fabrications qui sont effectuées au sein de l’entreprise. En effet, 80% des clients font des demandes de chiffrage à partir de croquis dessinés à la hâte et, dans certains cas, ils placent même différentes pièces sur le même plan. Face à de telles données techniques, nombreuses sont les entreprises qui exigeraient de leurs clients qu’ils leur fournissent une « expression de besoins plus professionnelle », ou renonceraient tout bonnement à prendre les commandes. Mais Daniel Fracheboud a pris le contrepied de cette position depuis de nombreuses années en organisant DFSA de manière à répondre avec un niveau de performance optimum dans tous les cas de figure. « Beaucoup de nos clients sont issus du secteur du bâtiment et ont pris l’habitude de formaliser leurs demandes de pièces ainsi », explique-t-il. « Nous avons bien sûr des clients industriels mieux structurés qui font appel à nous dans le cadre de projets inscrits dans le long terme, avec des travaux de petites et moyennes séries récurrents ou non, mais nous avons bâti notre organisation afin d’être capables de pouvoir répondre favorablement à tous les types de demandes dans des délais courts ».

Un système bâti sur mesure

Dans ce contexte qui remonte à l’origine de l’entreprise créée en 1972 par Charly Fracheboud, la mise en place d’une organisation interne efficace s’est rapidement imposée à l’esprit du dirigeant actuel Daniel Fracheboud : « dans les années 80, les solutions informatiques destinées à la gestion de la production et plus largement de l’entreprise n’étaient pas adaptées aux besoins de sociétés comme la notre, et leur mise en oeuvre était aussi coûteuse qu’insatisfaisante ». Consciente de la problématique, l’Université Technologique de Lausanne propose un partenariat de développement d’une « solution métier » à DFSA dans le cadre d’un échange avec des étudiants biélorusses. « On ne peut pas dire que l’opération ait été un succès en termes de développement... Lire la suite