Des pièces de tôlerie
via Internet

Laserhub est une startup allemande fondée en 2017 permettant aux industriels de passer directement des commandes à une sélection de prestataires certifiés qui produiront sur demande les pièces requises.
Ce nouveau service de gestion numérique du traitement de la tôle, déjà présent en Allemagne et en Autriche, est aujourd’hui disponible sur le marché français.
L’occasion de poser quelques questions à Adrian Raidt, Directeur général opérationnel de l’entreprise.

Tôlerie Magazine : Comment avezvous eu l’idée de créer ce service ?
Adrian Raidt : J’ai travaillé durant neuf ans pour Trumpf au sein de plusieurs départements, ce qui m’a permis de voir évoluer les machines de découpe laser jusqu’à des niveaux de performances considérables, mais de rester frustré par des durées d’utilisation effectives avec le faisceau actif de ces machines, relativement faibles. Il y a deux raisons à ce constat. La première est aujourd’hui assez bien prise en considération par les grands constructeurs et concerne l’environnement de la machine qui s’automatise de plus en plus afin de minimiser les temps d’arrêts. Quant à la seconde cause identifiée, c’est un problème de connexion entre le client et le producteur qui n’a pas évolué depuis plus de trente ans. En effet, le producteur reçoit des demandes de prix, non structurées, émanant de plusieurs clients auxquels il doit répondre et qui, pour certaines, se mueront en commande. De même pour l’acheteur qui doit traiter les offres non structurées qu’il reçoit et sélectionner un fournisseur à qui il confiera le travail. C’est un processus très chronophage, tout particulièrement pour l’entreprise qui réalise les pièces et ne peut généralement pas compter récupérer plus de 15% des offres auxquelles elle répond sous forme de commande.

TM : En quoi votre intervention modifie-t-elle cette relation client/ fournisseur ?
AR : Notre objectif est de créer un lien entre les prestataires et leurs clients, et nous travaillons tous les jours à le rendre le plus efficace possible. Nous ne nous positionnons pas comme un simple « broker » qui se bornerait à mettre les deux parties en présence sans rien faire de plus. Nous cherchons à alléger le travail de l’acheteur en le déchargeant de la tâche d’analyse des offres qu’il a d’ordinaire à traiter. Tournant le dos à cette approche, notre plateforme se place comme partenaire contractuel du client, en prenant à notre charge les risques relatifs à la qualité de la prestation de production des pièces et à la logistique de livraison. A ce titre nous sélectionnons des partenaires que nous auditons et que nous classifions en fonction de leurs parcs machines et de leurs aptitudes d’usinages et de compétences spécifiques. Concrètement, le service fonctionne de la manière suivante : nous avons tout d’abord voulu faciliter le travail de l’acheteur en lui offrant une chaîne numérique complète. Ainsi peut-il nous transmettre les... Lire la suite

Les trois fondateurs de Laserhub créé en juillet 2017 : de gauche à droite, Adrian Raidt, Christoph Rößner et Jonas Schweizer.