Le Groupe Institut de Soudure inaugure une nouvelle licence en alternance

Le 04/10/2021 à 14:17

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Université de Lorraine, le Groupe Institut de Soudure, en tant que centre de formation d’apprentis (CFA), inaugure à Villepinte (93) une licence professionnelle en alternance, par voie d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, qui finalise la structuration d’une filière de formation en contrôles non destructifs (CND). Cette licence, baptisée « Maintenance et technologie : Contrôle industriel, Procédé en contrôle non destructif  », répond à une forte demande de l’industrie, puisque le métier de technicien CND fait partie des cinq métiers en tension identifiés en France. C’est donc avec une grande fierté qu’Antoine Legros, président du Groupe Institut de Soudure, et Antonietta Specogna, directrice de l’IUT Thionville-Yutz, ont inauguré cette nouvelle formation, le 20 septembre dernier, en présence de Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l'Emploi et à l'Engagement des entreprises auprès d'Elisabeth Borne. Élodie Ducrohët, conseillère régionale Île-de-France, Martine Valleton, maire de Villepinte, et Pierre Cuny, maire de Thionville et président de l’agglomération Porte de France, se sont également déplacés pour saluer l’événement qui répond à un fort enjeu industriel. En effet, parmi les cinq métiers en tension identifiés en France et sujets à une forte demande des industriels, trois relèvent des compétences historiques en formation du Groupe Institut de Soudure, à savoir le soudeur industriel, le tuyauteur industriel et le technicien en CND. Des métiers essentiels au bon fonctionnement de l’industrie puisque le soudage et les techniques associées entrent dans la fabrication de la plupart des équipements industriels, quel que soit le secteur d'activité.

 

Deux filières de formation

Grâce à cette licence, le Groupe Institut de Soudure structure ses deux filières de formation en alternance, en CND et en soudage, pour couvrir tous les différents niveaux de diplômes. Dans le détail, la filière CND compte désormais cette nouvelle licence professionnelle de niveau 3/bac+3 qui s’ajoute à la mention complémentaire de niveau 4/bac+1 et au titre professionnel de niveau 3-4/infrabac.

Par ailleurs, le Groupe peut se féliciter de la réussite des deux mentions complémentaires en soudage et en contrôle non destructif lancés en septembre 2019 à Villepinte, puis en septembre 2020 à Yutz (57), puisque 100 % des alternants ont passé les épreuves examinatoires avec succès. Une réussite à laquelle il faut ajouter que 80 % des étudiants ont été embauchés à l’issue de leur formation, les 20 % restant poursuivant leurs études.

Cette licence est le fruit à la fois d’un parcours historique du Groupe en Lorraine, et d’un rapprochement avec le monde universitaire, tant pour l’enseignement que pour la recherche.

Les écoles de spécialisation en soudage de l’Institut de Soudure, l’ESSA et l’EAPS, installées à Yutz, forment des techniciens et des ingénieurs en soudage reconnus dans le monde entier. Elles y côtoient le centre de recherche du Groupe, dédié au développement et au transfert de technologies et méthodes, notamment dans les domaines du soudage et des techniques de CND. Dans ce contexte, l’Université de Lorraine dispense cette licence en formation initiale au sein du campus de l’IUT Thionville-Yutz, avec des formations pratiques assurées par les équipes régionales du Groupe Institut de Soudure.

 

Acteur de la formation et de l’insertion professionnelle

Depuis le 30 août 2019, l’Institut de Soudure est reconnu comme CFA. Quoi de plus logique pour un groupe plus que centenaire investi depuis son origine dans la formation ? Cette reconnaissance répond parfaitement à l’esprit de la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 sur les métiers en tension.

Avec 10 000 étudiants formés chaque année, l’Institut de Soudure assure la montée en compétences de milliers de salariés pour répondre aux besoins de l’industrie française. Il est aussi un acteur de l’insertion professionnelle. Près d’un tiers des alternants formés est en recherche d’emploi et 90 % d’entre eux trouvent un emploi durable à l’issue de leur formation. Un chiffre impressionnant qui confirme le positionnement comme acteur majeur de l’insertion professionnelle. Cette démarche permet à l’Institut de Soudure – dont l’ambition est d’être apporteur de solutions – de proposer une offre globale de formation initiale continue et en alternance plus riche mais aussi de mieux accompagner ses donneurs d’ordre et de réaliser des formations sur mesure pour ses futurs collaborateurs et ses clients.