Un nouveau module pour la maintenance prédictive

Le 05/10/2021 à 9:32

Igus vient de mettre à disposition une « petite boîte » capable de prédire la durée de vie des équipements et ainsi de rendre leur entretien efficace et planifiable. En effet, ce nouveau module i.Cee:plus II calcule la durée de vie résiduelle d'une chaîne porte-câbles, d'un câble, d'un guidage linéaire ou d'un palier lisse au fil de l’utilisation de la machine. Ce calcul permet d'optimiser la durée d’usage de la machine, en anticipant les dysfonctionnements, d'y remédier à temps, en réalisant une maintenance prédictive. Une manière proactive d’accroître la durée de vie de l’équipement.

Grâce à sa multi-connectivité, i.Cee:plus II, peut être intégré comme le client le souhaite, par l'intermédiaire d'internet ou sans connectivité IoT par l'intermédiaire du réseau local.

Les capteurs « intelligents » igus surveillent l'usure, mesurent les forces de traction et de poussée et préviennent en cas de risque de surcharge. Mais comment la personne chargée de la maintenance et de la remise en état obtient-elle des données concrètes sur l'état de ses équipements ? C’est justement le rôle de la nouvelle solution igus i.Cee:plus II. Ce module regroupe les données de tous les systèmes « intelligents » utilisés et les prépare pour la personne chargée de l'entretien. Pour cela, i.Cee:plus II a deux fonctions. D'abord, il abrite le logiciel open source i.Cee, le cerveau des éléments plastiques « intelligents » du fabricant. Lors de la première installation, le logiciel est au préalable paramétré et ainsi adapté de manière optimale aux données concrètes de l'application à l'aide des algorithmes de durée de vie igus. «  Le pronostic de durée de vie, que nous établissons à l'aide de millions de données issues de tests effectués dans notre propre laboratoire de 3 800 m 2 , est comparé en service aux données réelles et adaptées, permettant ainsi de donner une indication en temps réel de la durée de vie de la machine et de l'équipement  », explique Benoit Melamed, responsable Projets plastiques intelligents chez igus France. Ensuite, i.Cee:plus II permet de planifier les opérations de maintenance de manière prédictive et d'éviter ainsi les défaillances des équipements. L'utilisation maximale des composants igus permet de réduire les coûts liés à un changement trop précoce et les pièces de rechange peuvent aussi être commandées à temps, même de manière automatique. Le système i.Cee:plus II peut être utilisé pour tous les produits dits « intelligents » d’igus, du palier lisse à la chaîne porte-câbles.

La deuxième caractéristique importante du système i.Cee:plus II est sa multi-connectivité. La possibilité d'intégration totale dans les environnements réseau prévus à cet effet des différentes applications ouvre la voie à la réalisation de cas d'utilisation extrêmement variés d'industrie 4.0. Les données du module i.Cee:plus II sont ainsi accessibles par écran sur l'équipement, par l'intermédiaire d'une solution cloud ou d'un tableau IoT, comme protocole JSON/MQTT, dans l'intranet, par l'intermédiaire de l'interface API-REST ou même directement par SMS ou e-mail. «  Peu importe que le client ait choisi une solution en ligne ou hors ligne, la personne chargée de la maintenance a un accès facile et rapide aux données grâce au module i.Cee:plus II  », souligne Benoit Melamed.

 

II peut être utilisé pour tous les produits dits "intelligents" igus, du palier lisse à la chaîne porte-câbles.

La multi-connectivité, gage de clarté

La deuxième caractéristique importante du système i.Cee:plus II est sa multi-connectivité. La possibilité d'intégration totale dans les environnements réseau prévus à cet effet des différentes applications ouvre la voie à la réalisation de cas d'utilisation extrêmement variés d'industrie 4.0. Les données du module i.Cee:plus II sont ainsi accessibles par écran sur l'équipement, par l'intermédiaire d'une solution cloud ou d'un tableau IoT, comme protocole JSON/MQTT, dans l'intranet, par l'intermédiaire de l'interface API-REST ou même directement par SMS ou e-mail. « Peu importe que le client ait choisi une solution en ligne ou hors ligne, la personne chargée de la maintenance a un accès facile et rapide aux données grâce au module i.Cee:plus II », souligne Benoit Melamed.