Une solution pour plier les petites séries

Le 09/03/2021 à 11:31

Au travers de sa solution TruBend Cell 5000, le constructeur Trumpf veut s’adresser aux utilisateurs ayant à enchaîner des petites séries de pièces, et leur fournir une approche de pliage automatisé adaptée. Une cellule économe en énergie, doublée d’un logiciel de programmation qui réduit drastiquement le temps de mise en route.

L’objectif de la nouvelle cellule de pliage TruBend Cell 5000 est d’apporter une solution de pliage basée sur les dernières avancées technologiques réalisées par le constructeur allemand, afin de maximiser la performance de l’installation sur différents aspects de son fonctionnement. À ce titre signalons que la presse plieuse fait appel à une motorisation hybride de type Servo drive minimisant la consommation éclectique jusqu’à 50 %. Pour autant, c’est la capacité de la cellule à être programmée grâce au logiciel TecZone Bend qui représente l’atout majeur de l’installation.

Une programmation simplifiée

Programmer la machine et le robot en quelques secondes, c’est la gageure que le constructeur entend relever au travers de cette cellule. En effet, le logiciel de programmation TecZone Bend, fourni avec les plieuses Trumpf, est désormais également livré avec la TruBend Cell 5000. Grâce à cet outil, la programmation des pièces ne prend que quelques secondes. Ainsi, dans la majorité des cas, aucune intervention manuelle n’est requise et le logiciel peut même traiter plusieurs pièces simultanément lorsque cela est nécessaire. De plus, le système apporte un traitement entièrement automatisé de la séquence de pliage optimale et en déduit la combinaison d’outils la plus appropriée ainsi que les trajectoires et les séquences que suivra le robot. Ce dernier évoluant dans un environnement virtuel en tout point identique à la cellule chargée de plier les pièces, cette approche de programmation permet d’éviter les collisions tout au long du processus de pliage.

Par ailleurs, le logiciel TecZone Bend est en mesure de décomposer les assemblages en un seul clic pour afficher les pièces individuelles qui le composent. Le système de programmation génère même des suggestions sur la meilleure façon de prendre et d’empiler les pièces produites. Une fonctionnalité qui ne prive pas les utilisateurs de prendre la main, et qui leur permet à tout moment d’ajuster manuellement les paramètres suggérés.

Une poignée d’atouts

La programmation rapide est l’une des clés pour rendre la fabrication automatisée économiquement rentable, même pour les petites séries. Pour cela, des fonctions automatisées intelligentes libèrent les programmeurs de certaines des tâches les plus fastidieuses et répétitives, leur permettant de se concentrer sur l’amélioration de la qualité finale de la pièce et plus largement de la production.

La nouvelle cellule de pliage TruBend Cell 5000 est disponible avec les plieuses de la série TruBend 5000, une ligne de presses plieuses dotées d’un système d’entraînement du tablier à la fois très dynamique et précis. Ce système offre également un fonctionnement extrêmement silencieux et est économe en énergie. En effet, comparé à un entraînement hydraulique conventionnel, celui de la TruBend Cell 5000 consomme jusqu’à moitié moins d’énergie tout en permettant un accroissement de la productivité de la cellule. Par ailleurs, un système de butée arrière garantit la bonne position des pièces par rapport à la ligne de pliage pendant le processus de mise en forme. En complément, un système de mesure d’angle utilise un faisceau laser pour vérifier automatiquement l’angle de pliage. Il fonctionne quel que soit l’outil en cours d’utilisation et procède aux ajustements pouvant s’avérer nécessaires pendant la réalisation du pli.

Des innovations sur des bases solides

Au-delà de ces fonctionnalités le constructeur a veillé à ce que cette nouvelle génération de machines automatisées reprenne des fonctions qui ont fait leurs preuves dans le domaine du pliage. Dans cet esprit, la nouvelle génération de TruBend Cell 5000 est équipée de nombreux composants d’automatisation. On y retrouve par exemple le BendMaster, qui gère les opérations de pliage ; un robot que Trumpf a développé spécifiquement pour le pliage automatisé. Il est disponible avec une capacité de charge maximale de 60 ou 150 kg selon les besoins de l’utilisateur. Toujours dans l’optique de servir différentes exigences, le BendMaster peut être automatiquement équipé de plusieurs types de pinces qui lui permettent de manipuler des pièces jusqu’à 4 mètres de longueur. Pour identifier automatiquement les pièces, le robot utilise un capteur numérique nouvellement développé permettant d’adapter le maniement de la tôle choisie à sa géométrie. Le robot est en outre prévu pour utiliser des pinces ou des ventouses à vide afin de saisir les pièces, un choix qui s’opère en fonction de leur taille et de la configuration des découpes. Le système comprend aussi une fonction de détection de double tôle garantissant le traitement d’une seule tôle à la fois. Si la cellule de pliage est connectée à un système de stockage, le BendMaster récupère la matière première directement sur le chariot de stockage. Les pièces usinées peuvent donc être placées dans des caisses, empilées sur des palettes ou déposées sur des bandes transporteuses destinées à assurer leur évacuation de la cellule. Autant de fonctionnalités qui, juxtaposées aux avantages signalés plus haut, permettent à la cellule de travailler en toute autonomie sur de longues périodes d’ouverture.