Des bureaux et des ateliers débarrassés de virus

Le 26/02/2021 à 10:00  

On connaît Teka pour sa capacité à protéger les travailleurs des émanations néfastes engendrées par des procédés de production comme la découpe thermique ou le soudage à l’arc. Le spécialiste de la filtration de l’air propose aujourd’hui une nouvelle série baptisée Viroline, chargée de désinfecter et de filtrer l'air ambiant afin de renforcer la protection contre les virus dans les lieux clos.

Les aérosols, des gouttelettes très fines présentes dans l'air, sont considérés comme porteurs de bactéries et de virus, à l’instar des coronavirus et autres agents pathogènes. Rien que dans une respiration, il peut y avoir des centaines de ces particules, dont la plupart ne font que quelques micromètres et sont donc invisibles à l'oeil nu. Selon l'institut allemand Robert Koch (autorité sanitaire allemande), elles peuvent flotter dans l'air ambiant pendant des heures et se répandre dans toute la pièce, accroissant les risques d'infection au sein des intérieurs mal aérés où de nombreuses personnes sont présentes en même temps comme une salle de réunion, un espace de bureau partagé ou un atelier. C’est pour lutter contre ce risque que Teka a mis au point la nouvelle série Viroline.

Une solution pour différents espaces

« Nous avons rassemblé notre savoir-faire issu de 25 ans d'expérience dans le domaine de la pollution de l’air ambiant, en particulier dans le domaine de la technologie des salles blanches, afin de contribuer activement à la lutte contre la pandémie grâce à une série d'innovations », explique Erwin Telöken, directeur général de Teka en présentant les différents modèles de la gamme qui en compte quatre se distinguant par des conceptions et des niveaux de puissance différents et garantissant des taux élevés de renouvellement de l'air. En fonction du volume et de l’affectation de la salle, les utilisateurs peuvent ainsi choisir entre une unité fixée au plafond, une variante mobile, un système central ou un purificateur d’air pour hall qui s'intègre idéalement dans son environnement, réduit efficacement la concentration de germes et assure un air sensiblement plus pur. Les purificateurs d'air ambiant servent ainsi de protection préventive à la santé des personnes dans l'industrie et aux domaines les plus divers de la vie publique, et constituent un complément utile aux autres mesures de protection recommandées telles que l’aération, le respect des distances, les règles d’hygiène et le port du masque.

Une technique de filtration efficace

Selon leurs besoins, les utilisateurs peuvent choisir parmi différents modèles dotés d’une technologie de filtration et d’une chambre d’exposition aux UV-C. Les modèles VIROLINE Maxi et VIROLINE Tower permettent à l'utilisateur de choisir luimême s’il souhaite utiliser la section UV-C et quand il veut qu’elle soit active. Voici comment elle fonctionne : l'air ambiant est aspiré par un ventilateur et passe par la section UV-C où il est stérilisé par le rayonnement de faible longueur d’onde (environ 254 nanomètres). Les agents pathogènes contenus dans l'air sont ainsi d'abord détruits par la lumière UV-C qui altère leur ADN et inhibe leur capacité de reproduction. Les poussières ou les aérosols qui sortent de cette chambre sont ensuite captés dans un micro filtre ou un filtre à particules H14 et l'air purifié est renvoyé dans la salle. La circulation d'air uniforme ainsi créée guide en permanence l'air contenant des substances toxiques vers l'appareil. Grâce à la désinfection et à la filtration, les systèmes VIROLINE offrent une double sécurité et un air propre et fiable. Tous les systèmes fonctionnent silencieusement, sont économes en énergie et ne nécessitent que très peu de maintenance.

Prévention active de la santé

« Le coronavirus va nous accompagner encore un certain temps. De plus en plus de gens restent à l'intérieur, surtout par temps froid. C'est justement là que la charge virale augmente, et avec elle le risque d'infection. Les mesures de protection comme l’aération sont importantes, mais souvent insuffisantes pour atteindre des taux de renouvellement d'air suffisamment élevés », explique Erwin Telöken. Il faut donc des concepts d'hygiène adaptés à une ventilation efficace des intérieurs, et la série Viroline, grâce à la stérilisation et à la filtration de l'air ambiant, constitue un élément important de cette approche. « Nos systèmes peuvent en effet utilement contribuer à la réduction des agents pathogènes, en particulier dans les pièces difficiles à aérer, dans les zones très fréquentées ou même dans les ateliers et les installations de production où travaillent de nombreux employés. Cela contribue considérablement à la prévention active de la santé de tous », détaille notre interlocuteur.