[publi-rédactionnel] L’ERP Clipper accompagne STDU dans son évolution

Le 25/03/2022 à 10:57

Créée en 1991, la Société Toulousaine d’Etude et d’Usinage est spécialisée dans le décolletage. Après un rachat en 2011 par un groupe, elle prend son entière indépendance il y a 4 ans grâce à Cyril Gloriant. A la tête de l’entreprise au moment du rachat par le groupe dont il est issu, il décide de racheter seul l’entreprise il y a 4 ans. Une prise de risque audacieuse mais payante puisqu’aujourd’hui STDU a doublé à la fois ses effectifs et son chiffre d’affaires. Avec un rayonnement national et plus particulièrement régional, STDU s’adresse à des secteurs d’activité très diversifiés tels que le médical, l’aéronautique, le militaire, le mobilier urbain…

Structurer l’entreprise autour de l’ERP Clipper

Quand le groupe rachète STDU, aucun système d’information n’est en place. La gestion se fait « à l’ancienne », c’est-à-dire au jour le jour, sans aucune visibilité, avec du papier. Cyril Gloriant décide alors d’implémenter l’ERP Clipper pour structurer l’entreprise et parce qu’il connaît bien l’outil, il l’a installé dans le groupe qui avait racheté STDU.

« Le choix de Clipper se justifie par bien des aspects : sa modularité, son ergonomie et son interconnexion avec des outils annexes, dont ceux de Microsoft. De plus, travailler avec une société française, à la fois éditeur et intégrateur, a aussi pesé dans la balance pour l’expertise que cela nous garantissait. » commente Cyril Gloriant.

Bâtir son système qualité autour de l’ERP

Après un déploiement réussi, l’intégralité des fonctionnalités de l’entreprise est maintenant gérée dans Clipper. L’outil est surtout le socle du système qualité de STDU. La certification ISO de l’entreprise il y a 3 ans repose en grande partie sur l’ERP Clipper. « L’auditeur a largement souligné la qualité de l’ERP dans ce domaine. En effet, à chacune de ses questions, nous étions simplement et facilement capables de trouver la réponse dans Clipper. La traçabilité ascendante et descendante est très simple. A partir du dossier affaire, nous sommes capables de retracer la chaîne complète de la matière par exemple. Associé à la GED, le module qualité est pour nous un gage de réussite dans l’animation de notre système qualité ».

Au-delà de cette réussite, l’entreprise est aussi fière d’avoir pu dématérialiser de nombreux processus et d’avoir divisé par 10 sa consommation de papier. « Ce chiffre a été vérifié par la location de notre imprimante – scanner. Aujourd’hui, elle nous sert essentiellement à scanner les documents. » précise Cyril Gloriant.

Evoluer au rythme des versions majeures

STDU est utilisateur de la version 9, dernière version majeure de l’ERP Clipper. Le point de vue de son dirigeant sur ce sujet est sans appel. « Faire évoluer son système d’information me paraît essentiel. Je ne me pose même pas la question lors d’une sortie majeure, la migration est une évidence. Elle nous permet de faire évoluer notre système d’information et de l’enrichir fonctionnellement. Cet enrichissement nous offre la possibilité de gérer un maximum de fonctionnalités dans la version standard et de nous affranchir des développements spécifiques à maintenir. Concernant la version 9, elle offre des améliorations que nous utilisons quotidiennement comme celles sur les blocs de recherche par exemple. Elles facilitent l’accès à l’information, sans pour autant modifier nos habitudes d’utilisation de l’outil. »

Optimiser ses approvisionnements et ses stocks

Les deux dernières années ont été difficiles pour l’industrie française. STDU n’échappe à cette tendance. Après une année 2020 compliquée, 2021 est marquée par une reprise de l’activité. Une reprise teintée par des difficultés d’approvisionnement liées à une augmentation du coût de la matière. « Face à ces augmentations, nous avons dû nous adapter. Pour cela, nous avons mis en place de nouveaux indicateurs dans Clipper pour suivre de plus près ce poste, notamment les coûts et les délais. Clipper nous a également largement permis d’optimiser la gestion de nos stocks. L’ancien dirigeant réapprovisionnait ses stocks dès qu’il voyait le blanc du mur de l’entrepôt, c’est-à-dire selon un niveau qu’il avait estimé comme nécessaire. Avec Clipper, nous gérons nos stocks en MRP, c’est-à-dire selon les besoins de nos clients. L’outil nous a largement fait économiser à ce niveau-là. » conclut Cyril Gloriant.

 

 

Copy link
Powered by Social Snap