Trumpf avale Lantek et étend son activité de logiciels

Le 19/03/2021 à 14:50  

Le constructeur allemand Trumpf fait l’acquisition de l’éditeur de logiciels Lantek et élargie ainsi son offre aux logiciels généralistes.

« Trumpf s'ouvre aux écosystèmes de production de ses clients avec cette acquisition », déclare Tom Schneider, directeur général du développement de machines-outils chez le constructeur. « Le processus de nos clients est notre priorité - avec Lantek, nous couvrons complètement la chaîne de processus de tôlerie, même pour des machines d’autres fabricants. De cette manière, nous franchissons une nouvelle étape importante vers une production de pièces de tôlerie efficace et connectée et enrichissons nos portefeuilles de solutions dans le domaine de l’Usine Intelligente. » Après avoir initié le développement d'Umati - une interface ouverte d’échange de données machine - et au développement d'Omlox - le standard ouvert de positionnement des véhicules à guidage automatisé avec l'expert en intralogistique Jungheinrich-, le rachat de Lantek s’inscrit dans une logique d’optimisation des processus et de la connectivité pour la production de pièces de tôles selon le concept d’Industrie 4.0

« Nous sommes impatients de coopérer étroitement avec Trumpf », a de son côté déclaré Alberto López de Biñaspre, actuel PDG de Lantek. « Lantek est le leader du logiciel de tôlerie depuis 35 ans grâce à sa capacité à apporter les meilleures solutions de fabrication à toute machine de découpe, et cela restera notre objectif, assurant l'interconnectivité et l'indépendance entre les constructeurs de machines-outils. Nos clients bénéficient d'un échange étroit entre les technologies clés de la future IA, les modèles de données et le contrôle de processus complets. Cela nous permet de regrouper nos compétences et de développer, à l’avenir, des logiciels de production de tôles de manière encore plus ouverte et orientée client ».

Le communiqué précise d’ailleurs que «  Lantek continue de s'engager dans la neutralité et l'indépendance vis-à-vis de tous les constructeurs de machines-outils ». Un critère d'indépendance auquel sont très attachées les entreprises qui ont fait le choix de cet éditeur. Pour l’instant Lantek continuera d’opérer sous son nom actuel et une intégration sous la marque Trumpf n'est pas à l’ordre du jour. Quand aux "détails financiers" de la transaction ils resteront entre les deux principaux concernés.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap